Partager

De nouvelles recherches suggèrent que les œnophiles/amateurs de vin du Royaume-Uni et des Etats-Unis se sont faits plaisir plus souvent pendant le confinement et prévoient de continuer comme cela, même si les britanniques en particulier ont préféré des bouteilles moins chères.
En savoir plus.