L’AREV plaide et s’engage pour la numérisation du secteur viticole

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BRUXELLES, le 11 décembre 2019 – Développer le numérique permet de conjuguer environnement, demandes sociétales et dynamisme de la viticulture des Régions européennes.

Les consommateurs de vins veulent moins de produits chimiques. Ils exigent toujours plus de respect de l’environnement, des produits plus durables, un lien fort avec le territoire et la tradition. 

Au-delà de l’enjeu environnemental, le réchauffement climatique affecte la viticulture régionale européenne en quantité et en qualité. L’effet du climat impacte tous les vins européens, et tout particulièrement les vins avec indications géographiques, dont la qualité et la réputation sont liées à un territoire. 

Pour répondre à ces défis, les technologies numériques apportent des réponses. 

Elles permettent aux acteurs de la filière vitivinicole de mieux suivre et comprendre les conditions de production des vignes et donc de faire des choix optimaux en maximisant les avantages environnementaux et économiques. 

Des études menées avec Farm Europe démontrent la pertinence des outils numériques d’aides à la décision appliqués à la viticulture pour réduire l’utilisation de l’eau, des pesticides et des engrais. 

Fort de ces techniques novatrices désormais bien connues de la recherche et appliquées avec succès dans des fermes en pointe, les intrants ont été significativement réduits en zone méditerranéenne : pesticides -12 % ; engrais -33 % ; eau -40 %. 

Pour pleinement diffuser ces meilleures pratiques dans les Régions européennes viticoles, l’AREV a décidé de s’impliquer dans le lancement de projets pilotes au sein de différentes régions membres. 

Au-delà des actions que l’AREV continuera de mener pour stimuler le débat au niveau européen et faire acter cette priorité dans les politiques tant PAC que liés au nouveau Green Deal européen, l’AREV agira aux côtés de ses partenaires afin faire émerger des projets pilote et les mettre en synergie. Elle accompagnera ses régions adhérentes et les viticulteurs volontaires dans la définition de ces projets pilote, dans la mobilisation des accompagnements financiers nécessaires et dans la mise en commun des expériences afin d’accélérer les bénéfices qui en seront tirés pour les viticultures européennes. 

Ces projets pilotes joueront le rôle de multiplicateurs en séquence rapide au niveau territorial et un réseau de régions pionnières pour la numérisation de la viticulture sera organisé. 

Cet article est également disponible en : Deutsch English Español Italiano Português

Étiquettes: