Portada » Actualités » L’Assemblée des régions viticoles européennes fait le point lors de sa 28e session plénière et oriente ses futures actions pour dynamiser le secteur viticole européen

L’Assemblée des régions viticoles européennes fait le point lors de sa 28e session plénière et oriente ses futures actions pour dynamiser le secteur viticole européen

L’AREV a tenu son assemblée générale ce jeudi 26 novembre de façon virtuelle, en raison de la pandémie COVID-19.


Lors de cette session plénière, plus de 50 autorités et représentants des régions viticoles européennes ont partagé la profonde inquiétude du secteur, déjà en crise avant la pandémie.  Personne n’aurait pu imaginer, il y a un an, les conséquences supplémentaires que COVID-19 aurait pour le secteur vitivinicole.


La relance du secteur suite aux mesures d’endiguement de la COVID-19 et de ses effets, la réforme de la PAC, les surtaxes  américaines, la numérisation et la viticulture de précision, les nouvelles techniques de sélection (NBT), l’étiquetage, les vignobles en forte pente, les taxes frontalières pour les échanges intra-européens, et bien d’autres questions touchant les régions viticoles européennes ont occupé une grande partie de cette session de l’AREV, une organisation qui a la particularité d’inclure une représentation politique et interprofessionnelle, réunissant les présidents des régions européennes et, (Conseil européen des vins professionnels – CEPV la représentation des organisations professionnelles).


La session plénière de l’AREV a été soutenue par de nombreuses autorités de premier plan sur la scène politique européenne, dont Mme Julia Klöckner, ministre de l’agriculture de l’Allemagne, pays qui assure actuellement la présidence du Conseil de l’Union européenne. La session d’ouverture s’est poursuivie avec la participation de personnalités telles que le président de Castille-La Manche et président de l’AREV, Emiliano García-Page Sánchez, le commissaire à l’agriculture et au développement rural, Janusz Wojciechowski, et la députée européenne, Anne Sander. 


Tant la Commission européenne, par l’intermédiaire de son Commissaire M. Januz Wojciechowski, que le Parlement européen, par l’intermédiaire de Mme  Anne Sander et de M. Paolo De Castro, ont été unanimes pour  remercier l’AREV pour son action et l’encourager à continuer, en tant que partenaire « privilégié » et indispensable comme un des seuls lien avec les régions viticoles.


Lors de cette session plénière, le Président de l’AREV, Emiliano García-Page Sánchez, et son Premier Vice-Président, Président du CEPV, Aly Leonardy, ont fait le point sur les actions menées par l’Organisation depuis la dernière session plénière tenue aux Açores, en présentant 5 objectifs à court, moyen et long terme : la relance après le choc lié à la COVID-19, la réforme de la nouvelle PAC, le commerce international, le changement climatique et les préoccupations des consommateurs. M Aly Leonardy, président du CEPV a présenté le programme ambitieux de l’AREV pour les années à venir.


La région de la Castille-La Mancha , va assurer la présidence de l’AREV pour les deux prochaines années ayant été réélue, à l’unanimité, elle est représentée par son président, Emiliano García-Page Sánchez. Cette région dirige l’organisation depuis 2017.  Le nouveau secrétaire général, Francisco Martínez Arroyo, l’actuel ministre de l’agriculture, de l’eau et du développement rural du gouvernement de Castilla-La Mancha, a également été élu à l’unanimité, à la suite du départ à la retraite d’Alain d’Anselme.


Le directeur de l’OIV, Pau Roca, dans son discours, a invité l’AREV à participer à la construction conjointe d’un pavillon du vin lors de la prochaine exposition universelle qui se tiendra à OSAKA en 2025. Pour sa part, le Président des vins du COPA-COGECA, Thierry Coste, a rappelé aux Présidents des régions le caractère unique des zones viticoles européennes et leur responsabilité de soutenir les aides fournies par l’Europe pour maintenir la viticulture en Europe. Yves Madre, président de FARM EUROPE, a également évoqué les défis à relever par le secteur vitivinicole.


Enfin, la session plénière a été clôturée par l’expert principal et coordinateur du secteur vitivinicole du groupe « Vin, alcool et produits horticoles » de la direction générale de l’agriculture et du développement rural de la Commission européenne, Linda Mauperon, et le député européen Paolo De Castro, qui ont souligné le travail considérable que l’AREV accomplit pour défendre les intérêts des régions viticoles européennes.