Le président de l’AREV demande « instamment » aux 27 ministres de l’agriculture de l’UE d’activer des fonds supplémentaires pour le secteur vitivinicole

Le président de l’Assemblée des Régions Européennes Viticoles (AREV) a souligné qu’il allait « se battre » pour qu’il y ait « une réelle volontée » à cet égard, et a lancé un appel pour que « dans cette période d’urgence, l’attention ne soit pas détournée et qu’il compte sur  une réponse concrete de l’Union européenne ».

Le président de l’Assemblée des Régions Européennes Viticoles (AREV), Emiliano García-Page, a avancé hier, lors d’un acte du gouvernement de Castilla-La Mancha, dont il est le chef, qu’il a demandé  » d’urgence  » aux 27 ministres de l’Agriculture de l’Union européenne l’activation de fonds supplémentaires et spécifiques pour le secteur vitivinicole. Ainsi, par le biais d’un courrier, M. García-Page a demandé le soutien des États membres  » pour prendre des décisions visant à soutenir le secteur vitivinicole « , affecté par les conséquences de la pandémie, les tarifs douaniers des États-Unis et, finalement, par une vague de froid arctique qui a frappé une grande partie des vignobles continentaux.

Il convient de noter que lors de la dernière réunion du Conseil « Agriculture et pêche » (AGRIFISH), qui s’est tenue fin mars, et au cours de laquelle le ministre espagnol de l’agriculture, Luis Planas Puchades, a demandé un soutien financier extraordinaire et supplémentaire pour relancer le secteur vitivinicole européen, la Commission européenne a indiqué son souhait d’étudier la proposition espagnole lors du prochain Conseil des ministres de l’agriculture de l’UE,. Cette proposition est soutenue par 15 États membres (Allemagne, Autriche, Bulgarie, Croatie, Chypre, Slovaquie, Slovénie, Espagne, France, Grèce, Hongrie, Italie, Malte, République tchèque et Roumanie), qui représentent plus de 96 % de la production totale de vin de l’UE pour la récolte 2020/2021, selon les données publiées par la DG AGRI[1].

Dans ce contexte, et en relation avec cette demande et les mesures qui seront discutées par les chefs de l’agriculture des États membres lors de la prochaine réunion du Conseil de l’agriculture et de la pêche (AGRIFISH), qui se tiendra les 26 et 27 avril, le président de l’AREV a souligné qu’il « se battrait » pour qu' »il y ait une” rélle volonté » à cet égard, tout en appelant à ce que « dans cette période d’urgence l’attention ne soit pas détournée et qu’il compte  sur  une réponse concrete de l’Union européenne », a-t-il ajouté.


[1] Selon les données publiées au 15 avril 2021 par la DG AGRI. https://agridata.ec.europa.eu/extensions/DashboardWine/WineProduction.html