Portada » Actualités

Actualités

Échange de vues avec le commissaire Johannes Hahn, chargé du budget et de l’administration, sur la nouvelle proposition relative au CFP et le plan de relance après la pandémie de Covid-19

La commission AGRI a accueilli le commissaire au budget Johannes Hahn pour un échange de vues sur le budget de la PAC dans le nouveau CFP et le plan de relance. Le président de la commission, Norbert Lins, a déclaré que les membres « se félicitent vivement » de l’argent supplémentaire prévu dans les perspectives financières à long terme et du nouvel instrument de relance, l’UE de la prochaine génération. Ils « continueront à faire campagne contre toute réduction », a déclaré l’eurodéputé allemand, insistant sur le fait que « bien sûr, il faut tenir compte de l’inflation de ces dernières années ». Le secteur agricole a bien fait face à la pandémie, mais même avant COVID-19, il avait déjà fait face à des crises, notamment le défi du changement climatique, a déclaré M. Lins. Il est important que les agriculteurs puissent planifier, ce qui signifie qu’il est « très important qu’il y ait suffisamment d’argent dans le budget pour pouvoir réaliser les différents plans ambitieux de la Commission », a-t-il ajouté. 

Il est à noter que les eurodéputés de la Comagri ont donné le sentiment d’accueillir positivement la proposition de la Commission, la hausse de 2% en euros courants (plan de relance inclus) relèguant au second plan la baisse de 34 milliards € exprimée en euros constants 2018 des fonds qui seront alloués à l’agriculture sur la période 2021-2027 par rapport à la période 2014-2020. 

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Filière vin / Veille mensuelle mai 2020

Le mois de mai 2020 a continué à être marqué par les effets de la pandémie Covid19. 

La Commission Européenne a publié le 4 mai un ensemble de mesures exceptionnelles annoncées le 22 avril, notamment en faveur du secteur viticole. Le 2 juin, la Commission de l’Agriculture du Parlement Européen a décidé d’objecter à un des actes délégués présentés par la Commission,  considérant que les mesures proposées ne sont pas assez ambitieuses. Elle entend ainsi faire pression sur la Commission européenne

La France et l’Italie ont aussi annoncé des mesures nationales afin de soutenir davantage le secteur viticole.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Nouvelles techniques de sélection variétales / Veille mensuelle mai 2020

En mai, l’Union européenne a dévoilé sa stratégie de la Ferme à la fourchette, volet agro-alimentaire de son Pacte vert. Le génie génétique y figure timidement, et référence est faite à l’étude actuellement menée par la Commission européenne sur la capacité des nouvelles techniques génomiques à améliorer la durabilité tout au long de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. 

Au Royaume-Uni, le Parlement fait pression auprès du secrétaire d’Etat à l’environnement pour introduire un amendement stimulant l’innovation génétique dans le projet de loi sur l’agriculture post-Brexit.  

Aux Etats Unis d’Amérique, le gouvernement a adopté un changement réglementaire majeur qui exemptera –  à partir du 5 avril 2021 – certaines plantes génétiquement modifiées de la surveillance du gouvernement, et permettra l’approbation automatique des variations de types établis de cultures génétiquement modifiées (GM), ce qui facilitera leur mise sur le marché.

Vous devez vous connecter pour voir le contenu.SVP . Pas encore abonné ? Vous abonner

Vins italiens : baisse des ventes de 20 à 25% prévue cette année

Le secteur du vin en Italie, premier producteur mondial en volume, devrait enregistrer une baisse de son chiffre d’affaires de 20 à 25% cette année en raison des conséquences de l’épidémie de coronavirus, selon une estimation du centre d’étude de la banque Mediobanca publiée mardi. Cela représenterait une baisse du chiffre d’affaires d’environ 2 milliards d’euros.

Le gouvernement français annonce un nouveau programme d’appui au secteur viticole

Le gouvernement français a annoncé 30 millions d’euros de plus pour soutenir le secteur vitivinicole en plus des 140 millions annoncés le 1 mai. Les mesures comprennent : l’ouverture d’une mesure d’aide au stockage privé d’un montant de 15 millions d’euros pour 2Mhl complémentaires à la distillation de crise ; une augmentation de l’enveloppe de distillation de crise de 5 millions d’euros pour les prix d’achat fixés à 78 € / hl pour les vins AOP / IGP et à 58 € / hl pour les autres ; une aide aux distilleries jusqu’à 40 € / hlap pour une enveloppe totale de 10 millions d’euros.

Les établissements vinicoles soutiennent la décision du Parlement européen de demander un soutien accru européen pour le secteur vitivinicole

La Fédération Espagnole du Vin (FEV) et la Conférence Espagnole des Conseils de Régulation du Vin (CECRV) ont montré leur satisfaction quant à la procédure d’opposition lancée par la Commission Agriculture du Parlement Européen sur l’acte délégué de la Commission sur le secteur du vin.